Reggaeton

Origine :

Le reggaeton est un mélange de dancehall, de musiques latines et de hip hop.
Quand les Jamaïcains arrivent à Panama pour aider à la construction du canal dans les années 70, ils emmènent leur musique avec eux. Le reggae va alors se mélanger à la musique latine de Panama pour donner le Spanish reggae.
10 ans plus tard, le rappeur Vico C enregistre un CD de rap en espagnol, les bases sont données, mais ce n’est que dans les années 90 que le reggaeton va naître, lorsque le Spanish reggae arrive à Porto Rico. Les portoricains écoutent alors du ragga. Ils vont le transformer en espagnol avec plus de sonorités empruntées au rap.

Le terme « reggaeton » est un mot valise : « reggae » et « ton », suffixe signifiant « «super »

Caractéristiques :

Le reggaeton se reconnaît à ses sonorités élaborées grâce aux logiciels de musiques. Il parle de la pauvreté, de la réalité, des injustices sociales, d’amour et de sexe.
La Femme reste le centre d’intérêt du reggaeton : vue d’un point de vue souvent ultra machiste. Son vocabulaire spécifique le rend parfois opaque pour les hispanisants traditionnels : el Perro (le sida), perrear (danser le reggaeton), precea (jalouse)…

Reggaeton cubain :

Il se distingue des autres par son thème : on y célèbre la fête, la joie de vivre, l’argot y est moins vulgaire.

Une musique controversée :

Le reggaeton n’est pas reconnu par les rappeurs comme un dérivé de leur mouvement. Le peu de recherche linguistique, la rythmique répétitive, le machisme et les codes vestimentaires bling bling en font un mouvement issu d’une sous culture.

Le reggaeton est n’est pas à prendre au premier degré, c’est une musique souvent caricaturale qui reste festive et qui s’accompagne d’une danse lascive, beaucoup plus complexe que de simples mouvements de bassin.

Découvrez la playlist Reggeaton avec Various Artists