Du lindy hop au west coast swing

Le lindy hop est apparu dans les années 20, au sein de la communauté noire de Harlem. Né de la fusion entre les danses dites africaines, le charleston et les danses de salon, c’est une danse jugée peu convenable pour la bourgeoisie blanche de l’époque. S’appuyant sur l’explosion des Bigbands, le lindy va s’exporter en Europe à la libération. Le lindy hop est à l’origine de tout ce que l’on regroupe maintenant sous le nom de « swing » : Lindy hop

Le boogie se danse exclusivement sur la musique du même nom, c’est une danse à 8 temps. boogie

Le be bop va naître dans l’exiguïté les caves parisiennes. be bop

Le west coast swing apparaît plus tard, il se danse encore sur des rythmes binaires ou ternaires. west coast swing

Le rock, que l’on peut danser à 4 temps en France, mais surtout à 6 temps. Il est caractérisé par des pas très précis sans lesquels la cohésion du couple ne peut se faire. rock

Le jive, fait débat : certains le considèrent comme une danse exclusivement de compétition réservée aux danseurs sportifs. jive

En regardant des vidéos de lindy, on peut reconnaitre la plupart des styles de swing qui se dansent encore aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *